x Noémie Goldberg x Art x Recherche x Bio

Après un diplôme de Droit, et parallèlement à un poste de chercheur à l'Université, Noémie Goldberg s’oriente vers des études artistiques. Elle décide de quitter définitivement la recherche juridique pour devenir chercheur en Art, et faire de la pratique de l'art une quête et un chemin en soi.

Dans un premier temps, elle s'attache à se libérer de l'emprise de nos images pour pouvoir créer par-delà les codes. Pour cela, elle entame un travail psychanalytique, lit de manière assidue recherches en astrophysique et physique fondamentale, philosophie, psychanalyse, pensées orientales, écrits ésotériques, expérimente diverses techniques corporelles extrasensibles.

Et c’est à partir de cette recherche du hors-champ que démarre une plasticité de l'inconnu destinée à faire surgir des espaces autres au travers d'installations in situ, pour proposer un "être là" dans le monde fort et inédit à la fois. Après avoir réalisé dans un premier temps des œuvres topologiques, elle s'oriente essentiellement vers la création d'espaces immersifs procédant d'une perte de maîtrise des sens, touchant quasi le hors-sens.

 

Nogold questionne la malléabilité de l’espace et sa capacité à se transformer. "Je voulais voir jusqu'où une œuvre pouvait fissurer, façonner et recréer autrement le monde qui nous entoure. »

En Belgique, Europe, Inde, Afrique ou Amériques, Nogold se déplace sans limites ni contraintes pour trouver de nouveaux espaces où intervenir afin d’y poser in situ ses space catcher et proposer ses nouvelles spatialités. De nombreux responsables de lieux, que ce soit en leur galerie, centre d'art, espace public ou des particuliers, tant en Belgique qu’à l’étranger et sur différents continents, ont été convaincus et intrigués par sa démarche, la laissant intervenir in situ pour proposer cette plasticité saisissante et originale, à ressentir plutôt qu’à voir.

Il s'agit ici d'une artiste singulière et décalée par rapport au groupe social, ses conventions et ses modes, qui nous propose depuis une 15aine d'années maintenant, des expériences in situ, sur et dans le monde, éphémères, d'une radicalité fondamentale et intrigante, et par le hors-sens de ses propositions, nous interroge sur nos modèles de représentation de l’espace.

© Nogold